KBL Richelieu - Richelieu Croissance PME

logo KBL Richelieu

Richelieu Croissance PME

Gestion actions

KBL Richelieu Croissance PME modifie sa dénomination sociale pour Richelieu Croissance PME à partir du 16 février 2016


Plus de 20 ans de gestion active en petites valeurs de croissance


Géré par Xavier Afresne, Richelieu Croissance PME investit, depuis 1992, dans une sélection de sociétés françaises cotées de petites et moyennes capitalisations. Son champ d’investigation se porte principalement sur les valeurs de croissance capables d’apporter une progression annuelle de leur bénéfice par action supérieure ou égale à 10 %, tout en offrant un couple rentabilité/risque optimal.
Ces valeurs interviennent généralement sur des secteurs d’activité plus dynamiques que les grandes capitalisations et peuvent faire l’objet d’opérations financières. Le caractère essentiellement familial de ces entreprises contribue à la régularité et à la qualité de leurs résultats.

Aucun indice ne reflète exactement l’objectif de gestion de ce fonds, caractérisé par une approche dite de conviction ; néanmoins, l’indice de référence qui s’en rapproche, quant au profil des valeurs qui le composent, est le CAC Mid & Small. 


Pour en savoir plus sur les objectifs et la politique d'investissement de Richelieu Croissance PME cliquez-ici

Performances au 12/10/2017

Performances depuis l'origine * (cf.graphique)
Richelieu Croissance PME +1 406,11 %
CAC Small +652,65 %


Performances annualisées depuis l'origine *
Richelieu Croissance PME +11,48 %
CAC Small +8,43 %

* date du dernier changement d'orientation de gestion.

Les chiffres cités ont trait aux années écoulées. Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures. Sources : internes et Europerformance.

L’OPCVM ayant été initialement comparé à l'indice SBF Second Marché, depuis sa création, jusqu'à la disparition de l'indice le 30/06/2005, les performances de l’indicateur de référence affichées ci-contre sont celles du SBF Second Marché, jusqu’à cette date, puis celles du CAC Small du 01/07/2005 au 16/10/2017. A compter du 16/10/2017, l’indicateur de référence est le CAC Mid & Small. Jusqu’au 31 décembre 2012, l’indicateur de référence était calculé dividendes non réinvestis. Depuis le 1er janvier 2013, il est calculé dividendes nets réinvestis. Il est précisé que depuis le 11 février 2013, l‘OPCVM est autorisé à investir dans des sociétés de capitalisations inférieures à 3 milliards d’euros.



Chiffres clés au 12/10/2017

Valeur liquidative 253,55 €
Performance 2017 +23,08 %
Performance 1 an +30,44 %
Performance 5 ans +154,52 %
Actif net global 148 M€

Caractéristiques

Classification AMF : Actions françaises
PEA : Oui
Code ISIN : FR0010092197
Date d'origine* : 6 novembre 1992
Indicateur de référence : CAC Mid & Small
Durée de placement conseillé : > à 5 ans
Niveau de risque : 5 (voir échelle ci-dessous)

* La date d'origine correspond à la première VL disponible

Profil de risque et rendement

Les données historiques utilisées pour le calcul de cet indicateur pourraient ne pas constituer une indication fiable du profil de risque futur de l’OPCVM. La catégorie de risque associée à cet OPCVM n'est pas garantie et pourra évoluer dans le temps. La catégorie la plus faible ne signifie pas un investissement « sans risque ». L’OPCVM n’est pas garanti en capital.

A risque faible                                                                                                  A risque élevé,
Rendement potentiellement                                                                               Rendement potentiellement
plus faible                                                                                                        plus élevé
1
2
3
4
5
6
7


L’indicateur ci-dessus reflète la volatilité de l’OPCVM sur 5 ans compte tenu de son exposition principale aux marchés actions français. Il est calculé sur la base de l’historique des rendements de l’OPCVM et à défaut d’historique suffisant, sur la base des rendements de son indicateur de référence.
 
Les risques importants pour l’OPCVM non suffisamment pris en compte par l’indicateur sont :

- Le risque de liquidité : il représente la baisse de prix que le FCP devrait potentiellement accepter pour devoir vendre certains actifs pour lesquels il existe une demande insuffisante sur le marché. Ce risque est plus important concernant les petites capitalisations, notamment négociées sur Euronext Growth, qui ont un volume de titres cotés en bourse plus réduit.

- Le risque de contrepartie : Il s’agit du risque de défaillance d’une contrepartie, la conduisant à un défaut de paiement. Ainsi, pendant la durée de vie du FCP, le défaut de paiement d’une contrepartie pourra entraîner une baisse de la valeur liquidative.

Téléchargements

Member of KBL European private bankers